mercredi 30 novembre 2016

Margot la folle


Margot la folle, Dulle Griet en flamand, est un personnage du folklore gantois, représenté en peinture par Brueghel l'Ancien.

Armée d'une longue épée et coiffée d'un casque de fortune, cette paysanne partie piller l'Enfer avance, hébétée, au milieu des flammes, de la destruction et des créatures démoniaques.

Le sens de cette fable reste mystérieux et a donné lieu à de nombreuses interprétations.

Il peut s'agir d'une moquerie concernant l'agressivité des femmes, ou du péché de convoitise.
Griet était dans les Flandres le surnom donné à une harpie.

Mais on peut y voir surtout, vu le contexte de l'époque, une allégorie de la Flandre ravagée par les guerres et la domination espagnole.

Pour cette illustration de couverture des Légendes flamandes, à paraitre prochainement aux éditions Yoran Embanner de Fouesnant,  le clin d’œil à Brueghel et à Jérôme Bosch s'imposait : couleurs chaudes et univers fantastiques...

Acrylique sur contrecollé, format raisin.










9 commentaires:

  1. Superbe illustration ! Le feu est magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cat !
      Pour ceux que la technique à l'acrylique intéresse, je mettrai un jour en ligne une réalisation de feu étape par étape

      Supprimer
  2. Très belle évocation Dulle Griet On reconnait bien le personnage et le style architectural. Un peintre flamand du XVIe siècle, David Ryckaert, l'avait aussi représentée. Allez voir. Hartelijk gefeliciteerd!

    RépondreSupprimer
  3. Merci Vlaamse Leeuw ! Quand je me suis documenté pour cette illustration, j'ai découvert l'image dont vous parlez. Son style XVIIe siècle hollandais est plus sage et moins percutant que celui, fantastique et grouillant d'un Brueghel ou Bosch. Les représentations de Dulle Griet ont l'air d'être d'ailleurs plutôt rares...Mais il s'agit de toutes façons de s'inspirer, de loin même, et de na pas copier. Ce serait d'ailleurs impossible.

    RépondreSupprimer
  4. Chapeau bas, superbe image. En regardant votre blog, je suis surpris de voir la variété de styles que vous adoptez et la facilité avec laquelle vous passez de l'un à l'autre.

    RépondreSupprimer
  5. Détrompez-vous, ce n'est pas facile !
    Merci pour vos encouragements.
    Très cordialement.

    RépondreSupprimer
  6. Commentaire un peu tardif... Mais j'adore. Y compris le court texte. En ce qui concerne la faclité, moi qui suis Béotien, je me permets d'inviter le commentateur précédent précédent à parcourir ce blog jusqu'à une de tes pages agrémentées de "pédagogie", elles sont vraiment exemplaires et un énorme boulot en elles-mêmes.
    Joyeuse Fête de la Nativité !

    RépondreSupprimer